De Dar-es-Salam à Kinshasa : Histoire du CERED-GL

La création du CERED-GL remonte à la 32ème conférence générale en Octobre 2003 où l’UNESCO a été appelé à renforcer son action en faveur des femmes et des enfants vivant dans des zones de conflit. Par la suite, le secteur des Sciences Sociales et Humaines (SHS) de l’UNESCO avait organisé une consultation à Addis-Abeba, Éthiopie, du 30 mai au 1er juin 2005 dans le but d’examiner comment promouvoir au mieux les droits des femmes vivant dans les zones post-conflits. Parmi les recommandations spécifiques formulées à cette occasion, figure la création d’un Centre régional de recherche et de documentation sur les femmes à Kinshasa, en République Démocratique du Congo (RDC).

Pour concrétiser le projet de sa création, l’Unesco a instauré un forum annuel de Ministre du Genre ou des Affaires féminines de la région. Le premier Forum des Ministres des affaires des femmes et du genre de la Région des Grands Lacs tenu à Kinshasa (RDC), les 24 et 25 juillet 2008 a adopté la décision « de créer et de soutenir en collaboration avec I'UNESCO, un Centre International de recherche et de documentation sur les femmes qui sera basé à Kinshasa et déploiera son action dans les 11 pays de Conférence Internationale sur la Région des Grands Lacs ». Le second Forum des Ministres des affaires des femmes et du genre tenu à Mombasa au Kenya du 02 au 05 juin 2009, a adopté la dénomination suivant : « Centre Régional de Recherche et de Documentation sur les femmes, le genre et la construction de la paix dans la Région des Grands Lacs ».

La Conférence générale de l’Unesco dans la résolution 35 C/ 38 adoptée lors de sa 35ème session, a invité « le Conseil exécutif, à sa 184eme session, a octroyé un statut de catégorie 2 au Centre régional, et a autorisé le Directeur Général de l’UNESCO à signer avec le Gouvernement de la République Démocratique du Congo au nom des pays de la Région des Grands Lacs l’Accord portant création du Centre régional ».

Le 3ème Forum des Ministres des Affaires des Femmes et Genre, a eu lieu à Arusha du 16 au 18 décembre 2010. A cette occasion, l’Acte Constitutif du Centre fut signé et les autres documents juridiques fut adopté à ce Forum : il s’agit de l’Accord de Coopération et l’Accord du siège.

Le 14 janvier 2011, enfin l’Accord d’implantation du Centre fut signé par la Directrice Générale de l’Unesco, Madame Irina BOKOVO et le Ministre Congolais de la Coopération Internationale et Régionale.

Pourquoi le Centre Régional ?

La création du CERED-GL émane de la volonté politique des Ministres en charge des questions des femmes et/ou du genre de se doter d’un instrument de politique à la suite des constats suivants :

1.Ni l’adhésion des pays de la sous-région des Grands Lacs à divers traités africains et internationaux portant sur les droits fondamentaux des femmes, dont la Résolution 1325 des Nations-Unies (2000), ni les engagements politiques exprimés en faveur de l’égalité de genre et de l’autonomisation des femmes, n’ont eu d’incidence concrète sur les conditions de vie des femmes de cette région.

2. Malgré une présence féminine en augmentation au sein des organes législatifs et exécutifs de certains pays de la Région, les femmes demeurent, dans l’ensemble, sous-représentées dans la plupart des structures de pouvoir et de prise de décision.

3. Les intérêts et les besoins des femmes et des fillettes ne sont que très peu pris en compte dans les processus de reconstruction post-conflit alors qu’elles sont les plus grandes victimes de ces guerres et conflits.

4. Les actions menées sur les problèmes de la femme et du genre sont souvent basées sur les suppositions et les supputations. Les données n’existent quasi pas et les incidences sont difficiles à cerner. Les réalisations des femmes et leurs expériences ne sont pas toujours documentées.

Autres Publications